Faire une demande e-visa indien sur le site du gouvernement

Depuis 2015, les autorités indiennes ont mis en place un dispositif de délivrance de visa électronique à l’arrivée. Comme il est moins cher, plus rapide à obtenir qu’un visa classique, dit Regular Visa, et qu’il n’y a pas besoin de se déplacer ou d’envoyer de documents par courrier, de plus en plus de personnes choisissent d’opter pour le e-visa. Pour effectuer les démarches pour l’obtention du visa électronique indien, le voyageur peut faire une demande sur le site officiel du gouvernement indien. Toutefois, il faut savoir que ce site est uniquement en anglais, ce qui peut poser problème à ceux qui ne maîtrisent pas cette langue. Qui plus est, son interface est assez difficile à comprendre et à utiliser, les procédures ne sont pas fluides et le formulaire peut décourager de nombreux voyageurs.

Pour obtenir son e-visa sur le site du gouvernement indien, il faut donc remplir un formulaire de demande de visa en ligne puis télécharger des documents, notamment un scan de la page d’infos de son passeport au format PDF ainsi qu’une photo d’identité récente en couleurs, avec un fond blanc, au format JPEG redimensionnée à 350 x 350 pixels. Il faut absolument respecter la taille des fichiers téléchargés car les autorités indiennes pourraient refuser votre demande s’ils ne sont pas conformes aux exigences ou s’ils ne sont pas lisibles. Pour les frais de visa, le paiement se fera directement sur le site du gouvernement par carte bancaire. Environ 4 jours après la demande, vous recevrez un e-mail qui vous dira si votre requête pour un visa a été acceptée ou refusée. Le demandeur doit impérativement imprimer cet e-mail et le présenter lors de son arrivée sur le territoire indien. Bien que la demande doit impérativement être faite et approuvée avant le voyage, le visa ne sera obtenu qu’à l’arrivée.

Pour l’heure, les ressortissants de 171 pays peuvent faire une demande de visa électronique indien. Il concerne ceux qui font une demande de visa touristique, visa d’affaires, visa de transit et visa médical. Selon le site du gouvernement indien, sont concernés : les voyageurs internationaux souhaitant séjourner en Inde dans un but récréatif afin de voir des paysages, rencontrer des amis et des parents qui y résident, suivre un cours de yoga à court terme, suivre des cours de langues, de musique, de danse, d’art et d’artisanat, de cuisine, de médecine, etc, du volontariat de courte durée (pour une période d’un mois maximum, sans aucune rémunération), les traitements médicaux, pour faire des affaires, la participation à une conférence, un séminaire ou un atelier organisé par un ministère ou un département du gouvernement indien et les conférences privées organisées par des individus, des entreprises ou des organisations. Il ne concerne donc pas ceux qui souhaitent s’installer ou travailler sur place ni ceux qui aimeraient faire du volontariat et de l’humanitaire à long terme ou encore effectuer des missions de journalisme. Ces derniers devront faire une demande de visa spécifique à l’ambassade.