Quelles sont les conditions d’éligibilité pour obtenir le e-visa indien ?

Comment savoir si vous êtes éligibles au e-visa indien? Plusieurs critères doivent être pris en compte pour être éligible à l’e-visa, notamment la nationalité, le type de séjour que vous souhaitez effectuer, la durée du séjour, la validité du passeport ainsi que le point d’entrée.

Pour l’heure, les ressortissants de 171 pays peuvent faire une demande de visa électronique indien. Il concerne ceux qui font une demande de visa touristique, visa d’affaires, visa de transit et visa médical. Selon le site du gouvernement indien, sont concernés : les voyageurs internationaux souhaitant séjourner en Inde dans un but récréatif afin de voir des paysages, rencontrer des amis et des parents qui y résident, suivre un cours de yoga à court terme, suivre des cours de langues, de musique, de danse, d’art et d’artisanat, de cuisine, de médecine, etc, du volontariat de courte durée (pour une période d’un mois maximum, sans aucune rémunération), les traitements médicaux, pour faire des affaires, la participation à une conférence, un séminaire ou un atelier organisé par un ministère ou un département du gouvernement indien et les conférences privées organisées par des individus, des entreprises ou des organisations. Il ne concerne donc pas ceux qui souhaitent s’installer ou travailler sur place ni ceux qui aimeraient faire du volontariat et de l’humanitaire à long terme ou encore effectuer des missions de journalisme. Ces derniers devront faire une demande de visa spécifique à l’ambassade.

Avec le visa électronique, le voyageur peut faire des séjours de 60 jours maximum d’affilée (visa médical), 90 jours (visa touriste) ou 180 jours (visa affaires). Il est valable pour des entrées multiples : une double entrée pour les visas touriste et business et une triple entrée pour le e-medical visa. Depuis août 2019, il n’y a plus de restrictions au niveau du nombre de demandes de e-visa par an. Par ailleurs, le passeport du voyageur doit être valide au moins six mois après le jour d’arrivée sur le territoire indien.

Pour l’entrée sur le territoire indien avec un e-visa, il faut avoir emprunté la voie aérienne ou maritime. Si vous venez par voie terrestre, il vous faudra un Regular visa. Toutefois, la sortie du territoire peut se faire par voie terrestre. Il existe 28 aéroports et 5 ports maritimes éligibles à l’e-visa où vos données biométriques seront saisies par les autorités de l’immigration indienne à votre arrivée. Il est essentiel que vous ayez sur vous une photocopie du e-mail d’acceptation pour l’obtention du visa à votre arrivée. Pour certains territoires soumis à des restrictions tels que le Sikkim, vous aurez toutefois besoin d’un visa classique ou alors il vous faudra faire une demande de permis auprès des autorités concernées pour une autorisation de voyage car l’e-visa n’y donne pas accès.

Les aéroports où sont acceptés les e-visa sont ceux de Delhi, Mumbai, Chennai, Mangalore, Amritsar, Gaya, Jaipur, Bengaluru, Hyderabad, Cochin, Visakhapatnam, Madurai, Bhubaneswar, Port Blair, Pune, Nagpur, Coimbatore, Lucknow, Trichy, Varanasi, Calicut, Bagdogra, Guwahati, Chandigarh, Kolkata, Thiruvananthapuram, Goa, Ahmedabad. Les ports concernés sont ceux de Cochin, Mangalore, Mumbai, Chennai et Mormugao (Goa).

Les voyageurs effectuant une demande de visa d’entrée, électronique ou classique, doivent impérativement avoir un billet de retour ou un billet d’avion ou de train prouvant qu’ils comptent se rendre dans un autre pays. Il faut aussi qu’il aient suffisamment d’argent pour subvenir à leurs besoins lors du séjour en Inde.